Aya de Youpougon

Publié le par Chtimie

 

Scénario : Marguerite Abouet

Dessins : Clément Oubrerie

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/511PVYB6K2L._SL500_AA300_.jpg

 

Je viens tout juste de lire les cinq premiers tomes de cette série (qui pour l'instant en compte six). Cela faisait longtemps que je lorgnais sur ces bd dans ma librairie, alors quand je les ai eu entre les mains je n'ai pas attendu longtemps pour les lire. Et je les ai littéralement dévoré.

 

C'est l'histoire d'une jeune femme qui vit dans un quartier d'Abidjan, en Côte d'Ivoire, dans les années 80. Elle est sérieuse, gentille, attentionnée et veut devenir médecin. Au travers de ces différents tomes on découvre la vie de ce quartier : les histoires d'amour, les infidélités... Mais on découvre surtout des personnages attachants (même si ça m'est arrivé d'avoir envie de dire à l'une des héroïnes, ouvre les yeux, tu vas encore te faire avoir !). Ces livres permettent aussi de comprendre certaines coutumes, une façon de vivre différente de la notre.

 

Cette série permet surtout de parler de l'Afrique et de ses habitants tels qu'ils sont réellement : il n'y a pas que les guerres et la souffrance. Je ne dis pas que ça n'existe pas, malheureusement c'est le cas, mais il y aussi des gens qui vivent dans ces pays et ça fait du bien de s'en apercevoir de temps en temps ! Ça m'a vraiment donné envie d'aller là-bas, de découvrir ces personnes si attachantes, généreuses et attentionnées. On sent que Marguerite Abouet aime ce pays.

 

Les histoires sont principalement des scènes quotidiennes, avec les problèmes et les joies que tout le monde connaît. C'est ce que je préfère lire : il n'y a pas besoin de faire quelque chose d'extraordinaire pour que ce soit intéressant. Au contraire, je me suis très bien reconnue dans cette série (je ne dirai pas le nom du personnage qui me ressemble^^). L'un des atouts de ce livre est donc que l'auteure a réussi à nous parler de la Vie, sans nous ennuyer. Et avec quelques débats sur la place de la femme, par exemple, ça ne pouvait que me plaire !

 

Les personnages ont des expressions typiques. On s'y croirait ! Ça ne gêne en rien la compréhension. Certains de leurs leurs proverbes sont drôles. En lisant ces bd je me surprenais à avoir un sourire béat par moments, d'être émue à d'autres ou même réveuse. Que demander de plus ?

 

Pour moi, le gros plus de ce livre est le dessin de Clément Oubrerie. J'ai été charmée par les personnages mais surtout par les couleurs : c'est joyeux, festif, chaud ! Vraiment comme je voyais la Côte d'Ivoire. c'est ce que je préfère dans cette série.

 

Si je devais trouvé un défaut à cette série c'est le suspens insoutenable à la fin de chaque tome ! Oui je sais ça reste une qualité... Mais ce qui m'a gêné, dans un ou deux tomes, c'est que j'ai eu l'impression que l'histoire n'avait vraiment avancé qu'à la fin. Ce n'est qu'un détail parce que suivre leurs aventures (mêmes secondaires) est un plaisir !

 

Le plus des livres (ou bonus ivoirien) : À la fin de chaque livre vous trouverez quelques pages supplémentaires ; des explications (croyances, visa), un lexique de mots ou expressions typiques, des recette ivoiriennes ou des dessins.

 

Il faut que je trouve le sixième tome. Savez-vous si il y en aura d'autres après ?

 

A LIRE !

 

Roaarrr Challenge

Challenge-roaarrrAya de Youpougon tome 1 :

Fauve 2006

Prix du meilleur premier album

Publié dans BD-Roman Graphique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article