La vie très privée de Mr Sim

Publié le par lavisdechtimie

Auteur : Jonathan Coe

Traduit de The Terrible Privacy of Maxwell Sim

 

http://www.deslivres.com/images/products/image/La-vie-tres-privee-de-mr-sim.gif

 

Pour une fois, je n'utiliserai pas le résumé de l'éditeur car je trouve qu'il en dit trop sur certains rebondissements... C'est l'histoire d'un homme : Maxwell Sim, ou Max. Dire qu'il est un raté serait un peu trop méchant donc je dirai simplement... qu'il a une vie déprimante voire pathétique (bon, ce n'est pas vraiment moins méchant mais il faut appeler un chat un chat). Il travaille dans le service après vente d'un grand magasin, sa femme vient de le quitter et a emmenée leur fille avec elle. Il n'a pas vraiment d'amis, si ce n'est les 70 de sa page Facebook. La relation qu'il entretient avec son père est quasi inexistante... Et pour couronner le tout il fait une dépression !

 

Tout d'abord, je tiens à dire que même si ce livre aborde la dépression, il n'est pas pour autant déprimant ! Bien au contraire. L'humour et le style de Jonathan Coe, présents dans toutes les évènements de la vie de notre héros (ou anti-héros ?) et dans ces rencontres, permettent de comprendre la psychologie de cet homme, sans empathie. Enfin, pour moi ça n'a pas été tout à fait vrai. Par moment je riais des aventures de Max mais parfois j'avais du mal à me détacher de son malheur. Peut être que c'est ce que l'auteur recherchait, je ne sais pas. Il est aussi possible que je n'ai pas compris tous les passages humoristiques puisque j'ai essayé de le lire en version originale... Toujours est-il que, par moments (quelques moments), j'avais pitié de cet homme et mal pour lui.

 

C'est le premier roman de Jonathan Coe que je lis. Je savais juste que c'était un auteur anglais et qu'il était reconnu pour ses critiques de notre société pleines d'humour. Je ne vous cache pas que ce sont ces seules informations qui m'ont donné envie de le lire. Ce nouveau roman ne déroge pas à la règle ! Grâce à l'ironie, Jonathan Coe fait le portrait de notre société et critique la mondialisation, le capitalisme, les relations familiales, l'individualisme, internet et ses dérives, la solitude (à une époque où les moyens de communications sont très développés)...

 

J'ai aimé lire ce roman. Cependant, la fin m'a un peu surprise. Alors, oui c'est une bonne chose d'être surpris. Mais le problème c'est qu'elle est arrivée un peu trop vite pour moi. Pendant toute l'histoire on apprend à comprendre l'homme, ses réactions, ses envies et puis tout d'un coup tout change. Je suis d'accord ça s'explique par ce qu'il a vécu mais ça reste trop rapide pour moi. Dans un roman où la psychologie de l'individu prend une telle place, j'en attendais un peu plus...

 

Mais bon, c'est un petit défaut qui ne gâche pas la lecture de ce très beau roman et malheureusement très actuel.

 

Lisez-le !

 

Il m'a donné envie de lire un autre roman de cet auteur. je pense que je vais commencer par Testament à l'anglaise, j'en ai tellement entendu parler ! Si vous avez une suggestion, n'hésitez pas !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Linette 10/02/2012 10:18


Il me tente beaucoup celui-ci. J'ai lu plusieurs avis similaires aux tiens.

Chtimie 10/02/2012 18:18



Jette toi ! J'avais aimé mais c'est vrai qu'avec le temps, je suis devenue un peu moins enthousiaste.