Le sixième commandement

Publié le par Chtimie

Auteur : William Muir

Traduit de : The 18th pale descendant

 

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782070443499.jpg

 

""Vous avez bel et bien voté il y a deux ans au référendum concernant la peine de mort. Vous avez voté en sa faveur et vous saviez que vous pourriez à un moment quelconque être appelé à intervenir au cas où une éxecution aurait lieu."
Jusqu'à ce qu'il soit convoqué au ministère de la Justice, William Riley menait une petite vie tranquille, sans grand intérêt : il s'occupait de sa fille un week-end sur deux, allait au pub avec son meilleur ami, faisait des rencontres d'une nuit...Et soudain, coup de tonnerre : il doit participer à la pendaison d'un meurtrier ! Riley, pour la première fois de sa vie, va devoir affronter les conséquences des ses actes."

 

J'ai lu ce livre très rapidement et pourtant je ne l'ai pas tant apprécié. C'est vrai que c'est fluide, que les pages se tournent vite mais il me manque quelque chose au niveau du contenu. Tout d'abord je n'ai pas du tout aimé le personnage principal. Il est vraiment agaçant ! À aucun moment il n'essaie de prendre la responsabilité de ses actes, de remettre en question le système et de changer les choses. C'est tombé sur lui, il essaie de fuir, il pense qu'il ne mérite pas ça et qu'il ne devrait pas avoir à tuer un homme. Mais il a voté oui au référendum ! Alors on pourrait y voir une critique de ces sondages d'opinion, mais pour moi ce n'est pas suffisant. J'aurais aimé que Riley prenne vraiment conscience de ce qu'il a fait et pas juste parce que tuer un homme lui donne mauvaise conscience.

 

Un autre petit truc m'a gênée : le sexe. J'ai eu l'impression que le sexe était omniprésent dans le vie de Riley. En général ça ne me gêne pas mais je crois que c'est la manière de le faire ; c'était parfois inutilement cru.

 

J'ai quand même apprécié la manière d'aborder la peine de mort. Ici, on ne parle pas de tuer un homme qui est peut-être innocent mais simplement de tuer un homme. Et je pense que cette nuance est nécessaire quand on veut aborder ce thème.

 

J'ai trouvé l'idée de départ très bonne, mais je n'ai pas aimé la suite des évènements... J'espère que je ne vous dissuaderez pas trop de lire ce livre.

 

Merci aux éditions Folio et à Babelio pour ce partenariat. Mon tout premier !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Luna 20/10/2011 17:04



Je suis assez d'accord avec toi avec le personnage de Riley : il ne m'a pas plu. C'est tellement dommage que toutes les femmes présentent dans ce livre soient relégué au rang d'objet sexuel...


Par contre j'ai apprécié la réfléxion sur la peine de mort.



Chtimie 20/10/2011 20:01



Oui, pour moi, la réflexion sur la peine de mort est le gros point fort du livre. J'ai apprécié de voir qu'on peut en parler sans parler du fait que le condamné est peut être innocent, pour moi
le débat doit être plus ouvert. J'aimerais voir ce sujet plus souvent dans la littérature...