Le goût du paradis

Publié le par Chtimie

Auteur : Nine Antico

 

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782849611050.jpg

 

"Le goût du paradis, le premier livre de Nine Antico, pourrait se lire comme une version moderne des Mémoires d’une jeune fille rangée, transposées dans une banlieue du 93. Comment trouver sa place quand on est une gentille fille à papa, blanche de surcroît, tiraillée entre sa bonne éducation et une fascination voluptueuse pour les petits caïds de la cité ?

Il y a d’abord la petite fille qui se rêve en femme et « fait la drague contre l’arbre » de la cour d’école. Puis, vient l’adolescente qui s’ennuie ferme le dimanche en famille, préoccupée par les garçons, la boom de Soizic et les moyens pour gagner l’amitié de Nanou, la fille charismatique du lycée. C’est tout une époque, celle des années 90, qui jaillit de cette joyeuse effervescence de culture populaire et urbaine, où sont convoqués, pêle-mêle, le tiercé de Guy Lux, Hélène et les garçons, Barbie, les dimanches de Jacques Martin, Carlos et Rondo Véneziano…"

 

Lorsque j'ai appris que la maison d'édition "Les Requins Marteaux" était dans une mauvaise situation, j'ai voulu apporté ma petite pierre. Je ne connaissais pas du tout cette maison d'éditions mais à l'époque je lisais encore peu de bds... Je me suis renseignée et vite rendue compte qu'elle proposait des collections uniques et très originales, c'est peut être pour cela que leur succès est limité. Je ne sais pas. En tout cas, j'ai voulu participer à la conservation de ces oeuvres uniques. J'ai donc choisi d'acheter Le goût du paradis de Nine Antico. Ma BA s'est révélée être une agréable surprise.

 

C'est un récit autobiographique dans lequel l'auteure parle de son enfance et de son adolescence en racontant des anecdotes qui l'ont marquée. Parfois, les anecdotes peuvent sembler anodines mais pourtant elle s'en rappelle c'est qu'il y a bien une raison ! En plus, moi aussi je me suis reconnue dans ses expériences et je suis certaine que toutes les filles vont se reconnaître au moins une fois ! J'ai aimé son honnêteté (enfin je pense) ; elle parle de cette époque comme une ado, sans se juger, sans le recul qu'elle a maintenant.

 

Par contre, le graphisme ne m'a pas plu. Les dessins sont en noir et blanc mais j'avais parfois du mal à reconnaître certains personnages... Ça n'a pas gâché ma lecture pour autant.

 

Je viens d'apprendre que "Les Requins Marteaux" commençaient à se relancer un peu, mais si vous aussi vous avez envie de les aider, rien de plus simple : essayer leurs bds ! Pour ma part, je crois que je vais retenter l'expérience avec Pinocchio de Winshluss.

 

Cette BD fut une agréable découverte, j'ai découvert un style vif que j'apprécie mais les dessins ne m'ont pas convaincue.

Publié dans BD-Roman Graphique

Commenter cet article